Cycle de conférences "En quête de sens"


Sylvie Dethiollaz, Claude Charles Fourrier, Nicolas Fraisse

et Frédéric Lenoir (30 septembre 2016)

Sylvie Dethiollaz est docteur en biologie moléculaire, présidente et directrice d'ISSNOE. Claude Charles Fourrier est psychothérapeute à ISSNOE, spécialisé dans les états modifiés de conscience non-ordinaires depuis plus de 25 ans. Nicolas Fraisse vit des sorties hors du corps depuis son enfance, ainsi que beaucoup d'autres états modifiés de conscience, et collabore aux projets de recherche d'ISSNOE depuis 10 ans. Frédéric Lenoir est philosophe et historien des religions. 

"Retour sur dix années de recherche sur les sorties hors du corps :Hallucination ou réalité ?"
Théâtre de la Madeleine, Genève
À l’occasion de la sortie de leur nouveau livre, « Voyage aux confins de la conscience », Sylvie Dethiollaz et Claude Charles Fourrier présenteront leurs travaux de recherche avec Nicolas Fraisse, expérienceur. Un parcours passionnant, à la découverte des « sorties hors de corps » et d'autres phénomènes stupéfiants, qui les conduira à une ultime expérience aux résultats défiant toute rationalité. Frédéric Lenoir, qui a assisté à certaines expériences, apportera son éclairage de philosophe.


Dr Olivier Chambon (26 février 2016) 

Médecin-psychiatre et psychothérapeute, Olivier Chambon a été un pionnier des méthodes de soins comportementales et cognitives (TCC) pour les patients psychotiques chroniques. Il a créé en 1993, en collaboration avec le Pr Michel Marie-Cardine, le premier diplôme universitaire de «psychothérapie intégrative » à l’Université Claude-Bernard Lyon-I. Il s’intéresse depuis une dizaine d’années à l’utilisation des états modifiés de conscience (hypnose, EMDR, voyages chamaniques, psychédéliques, etc.) en psychothérapie. Il est l’auteur d’ouvrages de référence sur l’utilisation thérapeutique des psychédéliques, sur le chamanisme et sur la psychothérapie: La médecine Psychédélique (Ed. Les Arènes, 2009)Le Chamane & le Psy (MamaEditions, 2010)Les bases de la psychothérapie et Psychothérapie et chamanisme (Ed. Vega, 2012). Son dernier livre s'intitule "Oser parler de la mort aux enfants" (Ed. Trédaniel, 2015).

"L'âme au centre du changement de conscience dans notre monde actuel"
Entretien avec le Dr Sylvie Dethiollaz

Un changement de conscience est en train d’opérer dans le monde, centré sur l’importance de la compassion, qui touche tous les secteurs : économie, écologie, médecine, éducation, etc… Il est accompagné parallèlement d’un changement de paradigme scientifique, qui place la conscience au centre de tout, même au cœur de la matière elle-même. Le Dr Olivier Chambon, psychiatre et psychothérapeute, propose d’aller encore plus loin en reconnaissant « officiellement » l’existence de l’âme (une conscience individuelle indépendante du cerveau) et son importance dans notre vie, en s’appuyant sur les recherches scientifiques de ces 40 dernières années portant sur les expériences périmortelles (dont les Expériences de Mort Imminente). Il a présenté tout l’intérêt de ces conceptions, notamment dans l’éducation de nos enfants, quand nous cherchons à leur permettre de trouver un sens à la vie et que nous sommes amenés à répondre à leurs questions sur la mort.


Cycle de conférences "Conscience, Science et Spiritualité"


Patrice Van Eersel (19 septembre 2015) 

Membre de l’équipe fondatrice de Libération, grand reporter à Actuel de 1974 à 1992, Patrice van Eersel est aujourd’hui rédacteur en chef du magazine Clés. Directeur de collection chez Albin Michel, il est l’auteur de plusieurs livres d’enquête, dont La Source Noire,  Le 5ème Rêve et Du Pithécanthrope au karatéka (éd. Grasset), ainsi que J’ai mal à mes ancêtres, Mettre au monde et Votre Cerveau n’a pas fini de vous étonner (éd. Albin Michel). Il pratique le shintaïdo et organise chaque année un voyage à la rencontre des dauphins de la Mer Rouge.

"La NDE, irruption d'un mythe vivant en pleine modernité"                          Théâtre de la Madeleine, Genève

Nous savons aujourd’hui que des millions de personnes ont vécu une NDE (ou expérience de mort imminente), ce qui a généralement bouleversé leur existence de façon durable, modifiant leur système de valeurs, leur façon de voir le monde et le rôle qu’ils y jouent concrètement.
Quand on interroge ces « rescapés » juste après leur expérience, leur propos est quasiment toujours le même : « Il n’y a strictement aucun mot humain pour décrire ce que j’ai vécu. » Moyennant quoi, ils devraient se taire. Mais, poussés par un besoin impératif de témoigner, ils font généralement juste l’inverse...
Comme ils sont des milliers et même des millions, habités du même désir de témoigner et tombant peu ou prou d’accord sur le discours symbolique servant à raconter l’ineffable, les rescapés de NDE créent tous ensemble un mythe. Une mythologie – à connotation clairement mystique. Mais une mythologie et une mystique vivantes, nourrissantes, structurantes, donnant force et espoir à ceux qui la transmettent ou l’écoutent. Les récits collectifs sur la NDE ressemblent à une danse que des milliers de gens danseraient autour du trou noir d’une expérience fondatrice indicible.
Le problème, c’est que la société contemporaine ignore le plus souvent le sens de la dimension symbolique, qu’elle confond avec la métaphore ou l’abréviation. Alors que les sociétés traditionnelles savent que le symbolique recouvre des forces formidables et redoutables, qui donnent vie et peuvent tuer. Ce que les « expérienceurs de NDE » découvrent implicitement, sans forcément en prendre intellectuellement conscience...


Jean-Dominique Michel ( 4 juin 2015 )  

 

 

 

Anthropologue et expert en santé publique mais aussi thérapeute et formateur, Jean-Dominique Michel a exploré les pratiques de soins en Occident mais aussi auprès de chamanes et de guérisseurs dans différentes cultures. 

 

 

Chamanes, guérisseurs, médiums : au-delà de la science, les arts de la guérison"            Théâtre de la Madeleine, Genève 

Nous disposons pour faire face à nos problèmes de santé de deux types de pratiques soignantes: celui tout d’abord issu de la démarche scientifique, biomédecine et psychologie, qui constitue aujourd’hui le principal recours de soins.  Mais de plus en plus de personnes s’adressent aujourd’hui également à d’autres pratiques (comme celles proposées par les chamanes, les guérisseurs et les médiums) qui relèvent d’une autre logique et d’autres modalités de notre conscience.

Alors. comment prendre soin de nous à présent ? Une question abordée ici à la lumière de l’anthropologie de la santé.


Patricia Darré  ( 8 mai 2015 )


PatriciaDarré018.jpg

Patricia Darré est journaliste, écrivain, animatrice-radio à France Bleu Berry depuis 1982. En 1995, en pleine nuit, Patricia est réveillée par une voix qui lui demande de se lever et d’écrire. Elle va remplir plusieurs pages en écriture automatique, avant d’aller consulter, complètement paniquée, un psychologue le lendemain. Mais lors de cette consultation, le phénomène se reproduit et le psychologue lui apprend qu’elle est médium. Après quelques réticences, Patricia Darré acceptera et découvrira peu à peu sa nouvelle condition. Elle a écrit 3 livres : « Un souffle vers l’éternité », Ed. Michel Lafon, 2012, « Les lumières de l’invisible », Ed. Michel Lafon, 2013 et « L’invisible et la science », Ed. Michel Lafon, 2014 (co-écrit avec Alexandre Adler).                           

 

PatriciaDarré011.jpg

     

"La Médiumnité à l'épreuve de la science"                                                                               Théâtre de la Madeleine, Genève                                                                                                                                 
Intriguée depuis toujours par ses propres capacités médiumniques, Patricia Darré a choisi dans son dernier livre d'interroger un historien,   un archéologue, un psychologue-psychanalyste et un astrophysicien spécialiste en physique quantique : la médiumnité peut-elle être expliquée scientifiquement ?                                                                                                                        Pourrait-elle ouvrir de nouvelles pistes de recherche ?                                                                                                                           Comment interagit-elle au quotidien avec notre perception matérielle ?

 Et si cette rencontre de deux univers que tout oppose changeait votre vision du monde…


Igor et Grishka Bogdanov  ( 12 mars 2015)

Igor et Grishka Bogdanov ne laissent que rarement indifférent, qu’ils nous aient fascinés quand nous étions jeunes dans le cadre de l’émission Temps X ou que nous les ayons découverts plus tardOn a beau gloser à propos de leur aspect physique et de leur présence parfois répétée sur les plateaux de télévision, ces jumeaux sont des êtres fascinants qui ne se cantonnent jamais là où on s’attend les trouver. S’ils avaient vécu au XVIe siècle ils seraient considérés comme des savants. Epoque durant laquelle l’érudit devait être inventeur, homme public, artiste et ingénieur. Oui les frères Bogdanov additionnent les talents. Qui sait en effet qu’en plus d’être présentateurs de télévision, ils sont pilotes d’avion et d’hélicoptère, romanciers, vulgarisateurs de génie ainsi que …docteur en physique pour l’un, en mathématiques pour l'autre?Comme nombre de leurs prédécesseurs, les Bogdanov ne croient pas au hasard. Ils ont en effet déclaré: « le hasard est une absurdité ».   La meilleure preuve: la constante cosmologique qui règle l’expansion de l’espace-temps avec une précision de 120 décimales ! Hasard ou non, les Bogdanov se permettent de poser des questions qui dérangent, et la science n’est pas censée reposer sur des dogmes jusqu’à preuve du contraire. 

"Avant le Big-Bang"   
Théâtre de la Madeleine, Genève
" A partir des découvertes les plus récentes, et en se fondant sur nos recherches en cosmologie primordiale, nous poserons cette question : l’Univers d’avant le Big Bang était il –déjà ?- un réseau complexe d’informations mathématiques ?                                      Et n’y aurait-il pas, à l’origine de l’Univers,  un « code cosmologique » qui structurerait son évolution, exactement comme il existe, pour le vivant,  un code génétique ? "                                                                                                                                      
                                                                                                                                                       Igor et Grishka Bogdanov

>> Voir leur interview privée pour ISSNOE.


Claude-Inga Barbey et l'Abbé Vincent Lafargue  ( 27 février 2015)

   

Claude-Inga Barbey est une humoriste, comédienne, journaliste et écrivaine suisse. Après avoir suivi l'école supérieure d'art dramatique de Genève (ÉSAD), elle participe comme humoriste à partir de 1992 aux émissions "5 sur 5" et "Les Dicodeurs" sur la Radio suisse romande, ainsi qu'à l'émission de télévision de Lova Golovtchiner "Le Fond de la corbeille".
En 1996, elle crée avec Patrick Lapp le couple de Monique et Roger dans l'émission "Bergamote" (où participent également Claude Blanc et Daniel Rausis). La même année, elle participe également au sitcom "Vu sous cet angle" à la Télévision suisse romande et crée une émission de radio "Betty" diffusée sur Radio Suisse Romande.  Depuis 2007, elle a écrit, mis en scène et joué pour le théâtre. Sa dernière création: « Laverie Paradis ». Auteur de cinq romans: Le palais de sucre ; Le portrait de Madame Mélo ; Les petits arrangements ; Petite dépression centrée sur le jardin ; Chronique d’un cœur d’artichaut, elle écrit aussi pour le Matin, le Matin dimanche, 24 heures, FRC, Le Temps, Fémina et L’illustré.

   

  

Vincent Lafargue a suivi une formation en art dramatique, qui débouchera sur près de 300 scènes, au Théâtre Rodolphe Töpffer de Genève notamment, et des heures d'animation: Radio Cité, Meyrin FM, Radio Lac. Côté écriture, parfois sous pseudonyme, il signe plusieurs comédies, romans, nouvelles, recueils de poèmes. Il a aussi produit des CDs de nouvelles et offert sa voix à plusieurs spectacles. Il continue de présenter "fréquence chrétienne", émission religieuse sur Rhône FM.   Sa vie bascule suite à un accident de la route en 2000.     Après un master en théologie à l’université de Fribourg, il est ordonné prêtre le 13 juin 2010. En 2014, il devient le curé d'Evolène, Hérémence et Vex, dans le Val d'Hérens. Convaincu que l'art apporte beaucoup à la Foi, Vincent Lafargue travaille aussi à allier la scène et la Cène, en signant et produisant des spectacles, ouvrant des fenêtres sur le ciel, avec l'Association "Il était une Foi", fondée avec plusieurs amis.

" Etats Modifiés de Conscience : Les expériences mystiques et la réponse religieuse"       
Théâtre de la Madeleine, Genève

Les phénomènes inexpliqués dont font partie les expériences mystiques bouleversent profondément les personnes qui les vivent et les obligent souvent à reconsidérer leur quotidien sous un jour nouveau. 
La comédienne Claude-Inga Barbey et l'Abbé Vincent ont eu des parcours très différents qui, pourtant, offrent des similitudes troublantes. Tous deux sont passés par le monde de la comédie et du théâtre et tous deux ont vécu une expérience mystique qui les a conduit à la religion catholique. Pour l'un, un véritable sacerdoce au sens premier, pour l'autre une conversion. 
La religion peut-elle répondre aux questions posées par ces phénomènes inexpliqués ? Est-elle la seule réponse possible ? Ou la plus adaptée dans certains cas ? Claude-Inga Barbey et l'abbé Vincent vont s'ouvrir à vous et expliquer leur démarche personnelle face au transcendant. 


Emmanuel Ransford (19 septembre 2014)

Emmanuel Ransford est chercheur indépendant spécialiste de physique quantique, épistémologue et conférencier, diplômé de l'Ecole Polytechnique. Il s'intéresse aux fondements de la physique contemporaine et plus particulièrement aux comportements si étranges des systèmes quantiques. Son idée directrice est que l'étrangeté des quantas s'explique par la présence d'une dimension non-physique dans la matière, qui devient alors holomatière. Cette hypothèse audacieuse débouche sur la notion de conscience quantique, qu'il présente dans son dernier livre intitulé " La conscience quantique et l'au-delà" (2013, éd. Guy Trédaniel).

"La conscience a-t-elle une origine quantique ?"                                                                        
Théâtre de la Madeleine, Genève

Le monde quantique est étrange et fascinant. Emmanuel Ransford nous emmène à sa découverte en des termes imagés et accessibles. De sa réflexion originale sur le hasard quantique émerge une explication sur l'origine de la Conscience. Cette hypothèse inhabituelle et potentiellement testable a des conséquences étonnantes concernant nos facultés psychiques connues et moins connues. Des exemples concrets illustreront son propos.


Eric Dudoit et Eliane Lheureux (13 juin 2014)

Eric Dudoit est psychologue clinicien, docteur en psychologie clinique et psychopathologie, responsable de l'unité de psycho-oncologie, service d'oncologie médicale et soins palliatifs. Il est également co-créateur et responsable de l'Unité de soins et de recherche sur l'Esprit (USRE) CHU Timone adultes (Marseille). Chargé de cours à l'Université de Provence (psychologie) et à l'Université de la Méditerranée (médecine). Auteur du livre Au cœur du cancer, le spirituel aux Editions Glyphe et avec E. Lheureux Ces E.M.I qui nous soignent (éd. S17 Productions, 2013).


 

Eliane Lheureux est sophrologue, praticienne en massages énergétiques, psychothérapeute, enseignante et a exercé pendant 7 ans dans le service d'oncologie médicale et soins palliatifs de la Timone. Elle est co-créatrice avec Eric Dudoit de l'Unité de Soins et de Recherche sur l'Esprit (USRE) CHU Timone adultes.    

 

« Ces EMI qui nous signent (expériences de mort imminente) »                                              
Théâtre de la Madeleine, Genève

Dans un contexte social où "l'événement" mort est tabou et dans un contexte spécifique - celui de la prise en charge des patients en fin de vie - où son appréhension revêt des enjeux professionnels, émotionnels et psychiques importants, l'utilisation d'un récit, comme celui des EMI (Expériences de Mort Imminente) peut s'avérer utile. C'est le potentiel thérapeutique de ce mythe contemporain, dans le contexte de l'accompagnement de patients en soins palliatifs, qui a retenu notre attention. Plus spécifiquement, à notre sens, il peut constituer un "outil" de l'accompagnement des personnes en fin de vie pour les soignants en soins palliatifs.
Il ne s'agit pas d'une simple adhésion à une représentation sociale ou à une croyance mais bien quelque chose de suffisamment transcendant pour opérer une profonde mutation du sujet humain.

 


Xavier Péron (9 mai 2014) 

Xavier Péron est écrivain, anthropologue politique et expert des peuples premiers. Il a été maître de conférences à La Sorbonne et à l’Ile de La Réunion.

Suite à une noyade à l’âge de 6 ans, Xavier Péron fait, jusqu’à l’adolescence, le rêve étrange d’un homme noir drapé de rouge. Lorsqu’il rencontre cet homme, Kenny – actuel porte-parole le plus respecté de la cause Maasaï – au Kenya, en 1982, il prend conscience que les signes et les coïncidences troublantes qui se sont accumulées depuis l’enfance ont balisé son chemin et qu’il a été choisi pour recevoir et transmettre l’énergie de ce peuple pastoral emblématique d’Afrique. Il rencontrera les Maasaï pour la première fois à l’âge de 18 ans. Sa fascination pour ce peuple et leur culture le poussera à fonder l’association « Retour à la vie » et il se consacre désormais à diffuser leur message. Il est l’auteur de six ouvrages de référence et de deux films documentaires sur les Maasaï. Il est notamment l'auteur  de Je suis un Maasaï (Arthaud, 2007) et Les neufs clés du guerrier maasaï (Jouvence, 2013).

 

« Harmonie intérieure et états de conscience au-delà du mental chez les Maasaï (Kenya) »    
Théâtre de la Madeleine, Genève

Pourquoi un monde violent, anxieux, angoissant, sans éclat et sans espoir ? Chez les Maasaï, la réalité spirituelle qui est la vraie vie de l’Homme, n’est pas atteinte par des moyens matériels, tels que des plantes hallucinogènes, mais par la prière et le recueillement. Au travers de son expérience initiatique unique chez ce peuple premier emblématique d’Afrique (qu’il relate dans son dernier livre paru aux éditions Jouvence : « Les neuf leçons du guerrier maasaï », Prix Alef 2014 des librairies Mieux-Etre et Spiritualité), Xavier Péron vous révèlera comment se connecter à des plans supérieurs inconnus de notre conscience « normale » et atteindre un état de sérénité durable.

 


Cyrille Javary (11 avril 2014)

Sinologue, écrivain, conférencier et consultant en culture chinoise ancienne et moderne, Cyrille J.-D. Javary (né en 1947), s’est rendu 66 fois en Chine (premier voyage en 1984), après un séjour de deux ans à Taiwan (1980-1982).
Il a publié une quinzaine d’ouvrages sur différents aspects de la culture chinoise, notamment une traduction du livre fondateur du mode de penser chinois Yi Jing, le Livre des Changements (Albin Michel 2002), qui a considérablement renouvelé le regard sur cet ancien Classique.
Pour mieux faire connaître ce grand livre du Yin & du Yang, il a fondé en 1985 le Centre DJOHI :« association pour l’étude et l’usage du Yi Jing » qu’il dirige toujours.
Il collabore régulièrement aux magazines : Chine Plus, le Monde des Religions, Génération Tao, Historia, Sciences Humaines, Philosophie magazine, etc.

 

"Le Tombeau Vivant: comportement chinois face à la mort"                                                     Théâtre "Les Salons", Genève

Si la mort est le lot commun de tous les humains, la façon de l'appréhender est propre à chaque culture. Peuple de paysans sédentaires, les Chinois ont une perception "agricole " de la mort. Comme le flux vital qui ne fait que disparaître durant ce que nous appelons la "morte-saison", ils pensent que les défunts ne sont pas morts, mais qu'ils sont allés vivre ailleurs, dans l'invisible. Une conception qui transforme l'angoissant fossé que les religions de salut creusent entre les vivants et les morts. Si cette conception est à l'origine de toutes une série de pratiques rituelles dont nous verrons des images, elle n'est pas spécifique à la culture chinoise. Elle peut très bien être appliquée ici, par tout un chacun, créant un rapport apaisé avec les défunts.  

 


Dr Olivier Chambon (14 mars 2014)

Médecin-psychiatre et psychothérapeute, Olivier Chambon a été un pionnier des méthodes de soins comportementales et cognitives (TCC) pour les patients psychotiques chroniques. Il a créé en 1993, en collaboration avec le Pr Michel Marie-Cardine, le premier diplôme universitaire de «psychothérapie intégrative » à l’Université Claude-Bernard Lyon-I. Il s’intéresse depuis une dizaine d’années à l’utilisation des états modifiés de conscience (hypnose, EMDR, voyages chamaniques, psychédéliques, etc.) en psychothérapie. Il est l’auteur d’ouvrages de référence sur l’utilisation thérapeutique des psychédéliques, sur le chamanisme et sur la psychothérapie: La médecine Psychédélique (éd. Les Arènes, 2009); Le Chamane & le Psy (MamaEditions, 2010); Les bases de la psychothérapie et Psychothérapie et chamanisme (éd. Vega, 2012).

 

"Psychothérapie et Chamanisme"                                                          Théâtre "Les Salons", Genève

« Inévitablement, dans un avenir plus ou moins proche, la psychothérapie sera spirituelle. L’individu y est conçu comme un champ d’énergie, d’information et d’amour en connexion et interaction avec tous les autres champs de l’univers. Ces champs permettent de connecter le sujet au plus grand nombre de ressources thérapeutiques extérieures, qui le soignent en interagissant avec lui. Le transpersonnel ou le spirituel rend ainsi possible l’accès à un maximum de « champs alliés » (voire d’« esprits alliés ») de guérison. Ce paradigme induit un nouveau modèle de la psychothérapie, qui est un modèle systémique organique, holistique, et intégratif. »

>> Voir son interview privée pour ISSNOE (réservé aux adhérents).

 


Dr Jean-Pierre Postel (13 février 2014)

   Théâtre de la Madeleine, Genève

 Théâtre de la Madeleine, Genève

 

Le Dr Jean-Pierre POSTEL, Anesthésiste-Réanimateur et Pédiatre, est Chef de Service honoraire des Hôpitaux publics français. Il a consacré sa carrière à l’exercice de sa spécialité dans les services de chirurgie, de réanimation et d’urgences, et a donc été confronté très souvent à la mort et aux états modifiés de conscience des patients anesthésiés, comateux, ou victimes de traumatismes crâniens. Il a publié un premier livre en 2013, La mort a-t-elle un sens? – Itinéraire d’un Anesthésiste (éd. S17 Productions), et travaille actuellement à l’écriture d’un ouvrage sur les effets comportementaux et paradigmatiques des EMI sur leurs expérienceur.

« Métamorphoses au retour de la mort: à propos d'une EMI familiale partagée »  

 Le Dr Jean-Pierre POSTEL s’est trouvé confronté à une expérience personnelle bouleversante : lors du décès de son père, son épouse, l’un de ses fils et lui-même ont vécu simultanément une Expérience de Mort Imminente (E.M.I.) partagée. Depuis, le Dr Postel mène un travail de recherche sur les EMI. Sa conférence portera sur cette expérience personnelle, les différents aspects des EMI, les changements qu’elles entraînent chez les individus les ayant vécues et les hypothèses retenues pour les expliquer.

>> Voir son interview privée pour ISSNOE.


Corine Sombrun (10 janvier 2014)

S'inscrivant aujourd'hui parmi les écrivains-voyageurs, Corine Sombrun passe son enfance en Afrique, au Burkina Faso. En 1999, elle s'installe à Londres où elle travaille comme pianiste-compositeur puis reporter pour BBC World. Au cours d'un reportage en Mongolie en 2001, un chamane lui annonce qu'elle est elle-même chamane et que sa « voie » sera de suivre leur enseignement secret. Après huit années d'apprentissage, où elle passe plusieurs mois par an auprès d'Enkhetuya (cf. photo), chamane de l'ethnie des Tsaatans chargée de lui enseigner les techniques de transe, elle collabore avec des neuroscientifiques et est à l'origine du premier protocole de recherche sur la transe chamanique mongole. Son dernier livre Les Esprits de la Steppe retrace au travers de la vie d'Enkhetuya, cette aventure du chamanisme mongol des années 1950 aux laboratoires de recherche.

« Chamanisme et neurosciences »                                                                                             
Théâtre de la Madeleine, Genève

>> Voir son interview privée pour ISSNOE.


Frédéric Lenoir (7 décembre 2013)


Capture d’écran 2013-12-28 à 17.36.22.png

Frédéric Lenoir est philosophe, sociologue et historien des religions, chercheur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Directeur (jusqu'à la fin de cette année) de la rédaction du magazine Le Monde des religions (bimestriel appartenant au groupe Le Monde), producteur et animateur sur France Culture de l'émission hebdomadaire « Les Racines du ciel ». Auteur d’une quarantaine d’ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies), traduits dans une vingtaine de langues, il écrit aussi pour le théâtre, le cinéma et la bande dessinée.

 

 

 

Théâtre de la Madeleine à Genève:

"Du bonheur. Un voyage philosophique"

Capture d’écran 2013-12-28 à 17.40.54.png

Si nous aspirons tous au bonheur, tous ne le cherchent pas activement. A la suite de Freud, beaucoup considèrent en effet le bonheur comme "un phénomène épisodique" ou comme "une récompense qui vient à ceux qui ne l'ont pas cherché" (Alain). Il en va tout autrement chez les philosophes de la Grèce antique ou les sages de l'Inde qui font de la quête du bonheur, de la sérénité, de la paix de l'âme, le but ultime de leur vie. Dès lors la sagesse devient un engagement éthique qui mobilise les ressources intérieures de la personne au service de ce but. Qu'en est-il aujourd'hui en Occident ? Une telle sagesse est-elle encore possible ? Comment accéder à un bonheur profond et durable par un engagement intérieur, mais aussi au sein de la cité, parce que la quête du bonheur personnel passe aussi par le souci d'autrui ?

>> Voir son interview privée pour ISSNOE.